La beauté et l’enfer selon SUPERM

Crédit : brian-kenny.comCrédit : brian-kenny.com

“Je me crois en enfer, donc j’y suis.” C’est de cette citation du poète français Arthur Rimbaud que Slava Mogutin et Brian Kenny se sont inspirés pour monter leur double exposition “BEAUTY and HELL” qu’ils présentent aux galeries d’Envoy enterprises à partir de la fin novembre.

Dans “BEAUTY”, les deux artistes basés à New York, qui forment le projet artistique SUPERM, présentent des collages de parties du corps dénudées: les “skingraphs”. Quant à la partie “HELL” de l’exposition, elle est composée d’une vidéo dans laquelle apparaît l’acteur français de films pornographiques gay François Sagat.

Né en 1974 à Kermerevo en Russie, Slava Mogutin quitte sa ville natale pour Moscou à l’âge de 14. En tant que journaliste, il milite contre la discrimination des homosexuels en Russie et se trouve obligé de s’exiler aux Etats-Unis en 1995. Arrivé à New York, Mogutin se concentre sur la photographie et rencontre l’artiste visuel Brian Kenny, qui, lui, est né sur une base militaire américaine à Heidelberg en Allemagne. Les deux artistes décident en 2004 de monter le projet SUPERM dont les oeuvres ont été exposées au Witte de With Center for Contemporary Art à Rotterdam, au Haifa Museum of Art en Israël, au Yerba Buena Center for the Arts à San Francisco et au Station Museum of Contemporary Art à Houston.

Commentaires