La beauté et l’enfer selon SUPERM

Crédit : brian-kenny.comCrédit : brian-kenny.com

« Je me crois en enfer, donc j’y suis. » C’est de cette citation du poète français Arthur Rimbaud que Slava Mogutin et Brian Kenny se sont inspirés pour monter leur double exposition « BEAUTY and HELL » qu’ils présentent aux galeries d’Envoy enterprises à partir de la fin novembre.

Dans « BEAUTY », les deux artistes basés à New York, qui forment le projet artistique SUPERM, présentent des collages de parties du corps dénudées: les « skingraphs ». Quant à la partie « HELL » de l’exposition, elle est composée d’une vidéo dans laquelle apparaît l’acteur français de films pornographiques gay François Sagat.

Né en 1974 à Kermerevo en Russie, Slava Mogutin quitte sa ville natale pour Moscou à l’âge de 14. En tant que journaliste, il milite contre la discrimination des homosexuels en Russie et se trouve obligé de s’exiler aux Etats-Unis en 1995. Arrivé à New York, Mogutin se concentre sur la photographie et rencontre l’artiste visuel Brian Kenny, qui, lui, est né sur une base militaire américaine à Heidelberg en Allemagne. Les deux artistes décident en 2004 de monter le projet SUPERM dont les oeuvres ont été exposées au Witte de With Center for Contemporary Art à Rotterdam, au Haifa Museum of Art en Israël, au Yerba Buena Center for the Arts à San Francisco et au Station Museum of Contemporary Art à Houston.

Commentaires