French Tech: les sacs Rebagg lèvent 8 millions de dollars

Rebagg, une start-up qui revend des sacs de luxe d’occasion, vient de marquer un nouveau point.

Elle vient de lever huit millions de dollars auprès de différents investisseurs – moins d’un an après avoir levé 4 millions de dollars pendant l’été 2015 avec les mêmes partenaires. La machine tourne bien : Rebagg a multiplié son chiffre d’affaires par sept en 2015, affirme Charles Gorra, 32 ans et diplômé du MBA d’Harvard, qui nous a raconté comment il avait atterri, un peu par hasard, dans le business des sacs à main. 

“C’est une très belle étape, car le marché n’est pas facile en ce moment au niveau du fundraising. Cela valide notre forte traction”, commente Charles Gorra, qui veut investir ces huit millions de dollars dans l’expansion commerciale. “On va lancer de nouvelles villes au niveau de notre service de pick-up de sacs chez les vendeurs : LA, San Francisco, Chicago. On va aussi ouvrir un entrepôt sur la West Coast, probablement à Los Angeles. Et continuer à faire grandir notre équipe. On est 30, on sera 50 ou 60 d’ici 12 ou 15 mois. C’est une croissance très rapide, et le défi sera d’arriver à la gérer sur les deux côtes, est et ouest.”

Malgré cela, Charles Gorra garde la tête froide. “On n’a pas vraiment fêté la levée de fonds, on a fait un petit office drink, mais c’est tout. La vérité, c’est que ce n’est qu’une étape. Ça fait seulement un an et demi qu’on est là. Il nous reste plein de choses à faire.”