French accent et airs africains au Plaza

KidjoLargeAngélique Kidjo au gala du FIAF / Crédit: Tony Behar/SipaPress

“Les Américains me demandent toujours pourquoi j’aime tant les Français, mais c’est parce qu’ils m’aiment!” Le journaliste Charlie Rose, grand francophile, avait donc une fois de plus été sollicité pour ces agapes franco-américaines, chargé de présenter à Thierry Breton, ancien ministre français des Finances (2005-2007) et PDG d’Atos, le “Pilier d’Or”, remis chaque d’année à une personnalité du monde des affaires par le Fiaf (French Institute-Alliance Français).

Mais c’est l’autre récipendiaire de la soirée, la chanteuse béninoise Angélique Kidjo, qui a mis la salle debout, en choisissant de chanter plutôt que de prononcer un discours. L’actrice Vanessa Redgrave, autre grande francophile, lui avait auparavant remis le Trophée des Arts 2012, soulignant son engagement militant pour les enfants d’Afrique, et notamment la lutte contre l’excision.

La soirée qui a réuni quelque 400 personnes, dont l’écrivain Tom Wolfe, ou l’ambassadeur de France François Delattre, aura permis au Fiaf de lever quelque 900.000 dollars.

Commentaires