Frédéric Lefebvre assume… et revient sur Voltaire

Il était ému, il est désormais en colère. Après la polémique suscitée par son email intitulé “AUJOURD’HUI, je suis juif”, envoyé après la tuerie de Toulouse, il a fait parvenir à French Morning un communiqué (ici) affirmant qu’il n’accepterait pas “les polémiques politiciennes et abjectes”.

Pourtant, le secrétaire d’Etat et candidat aux législatives d’Amérique du Nord ne revient pas sur ce qui était au coeur de la polémique: son oubli d’une partie des victimes de Mohammed Merah, puisqu’il ne mentionnait à aucun moment les trois soldats tués (deux musulmans et un catholique) et “demandait pardon à la communauté juive“. Dès jeudi dans French Morning, son adversaire socialiste Corinne Narassiguin s’indignait qu’on “puisse faire le tri entre les victimes”. Elle récidive ce vendredi dans le Nouvel Obs en accusant Frédéric Lefebvre d’avoir écrit un texte “dégoulinant d’émotion”.

Le candidat UMP revient dans ce même communiqué sur “l’affaire” Zadig & Voltaire (où il avait lors d’une salon du livre affirmé que la marque “Zadig & Voltaire” était son livre de chevet). Ces “soupçons infondés sur ma supposée méconnaissance de Voltaire, étaient de l’artifice et de la mauvaise foi, alors même que le titre de mon premier ouvrage était un clin d’œil à une des phrases de Voltaire. Ces attaques constantes si faciles étaient des plus grossières. J’ai laissé dire.

Mais là, dit-il, pas question de laisser dire. Frédéric Lefebvre revendique l’émotion, la “peine sincère pour cette veuve, ces familles”. “Oui, ajoute-t-il, je voulais crier ma colère. Et vite. Par mail ou tous moyens. Oui je voulais faire entendre mon chagrin”. Criant “Honte à cette polémique”, il répète son adresse à la communauté juive: “Chers amis de la communauté juive, à laquelle je n’appartiens pas,  je suis avec vous”. 

Commentaires

  • http://www.facebook.com/profile.php?id=570811108 Charles Romero

    Perseverare diabolicum.
    Il n’a manifestement rien compris à la réaction des gens qui l’ont lu. Il est en colère… Tant pis pour lui.

  • Patrick

    Son email etait a vomir. Quelle racaille

  • William

    Mesdames et Messieurs les censeurs aprés tous ces morts votre désir est de tuer un politique qui ne pense pas comme vous .
    C’est votre but avoué .Que savez-vous sur Frédérique Lefebvre et que savez-vous faire sinon l’apologie de l’antisionisme politiquement correct aujourd’hui?
    WILLY

  • Visiteur

    Il est vrai que cette polemique est lamentable et plus bas que tout.

  • Thomas

    drole, il reste encore quelques UMP qui le soutiennent (à moins qu’ils soient de Paris) car ici 85% disent en off qu’ils ne voteront pas pour lui. Faut quand meme oser se poser à coté de Guy Wildenstein dont le Ministère de Monsieur Lefebvre demande quelques millions d’euros impayés ! Et comme si de rient était, Lefebvre quand ça l’arrange va poser à ses cotés. Quant à l’e-mail de Lefebvre il était gerbant, pas ce qu’il a écrit, non, meme ce qu’il en a fait. S’il l’avait laissé sur son site pas de problème. Mais il l’a envoyé uniquement aux électeurs de la circonscription dont il est candidat. Il a donc clairement utilisé le drame de Toulouse et l’antisémitisme à des fins électorales et politiciennes. Comme quoi il est encore pire que ce que les gens disent de lui… Pourtant on partait de loin. 
    Il ne sera jamais élu et tant mieux pour lui. Je préfère 1000 fois mettre un bulletin Balkany que Lefebvre.