Christine Ourmières, Air France-KLM : we had a dream !

« Avec mon mari, nous avions exactement les mêmes souhaits : travailler à Londres ou à New York. Londres, nous y avons passé quatre années formidables, nous voilà à New York, nous sommes comblés ! »
Évidemment, sur le plan professionnel, la période est plutôt rude.Pour l’instant, le « trafic business » ne repart pas entre les US et la France, l’un des concurrents sur la route Paris New York, Openskies, annonce l’ouverture d’une ligne sur Washington, le nouvel A 380 est toujours en période de réglage et la compagnie annonce un déficit d’un milliard trois pour l’année 2009 !

Visiblement, il en faut plus pour décourager cette dirigeante qui a fait toute sa carrière dans le transport aérien. Ça aussi c’était un rêve. Avec une formation d’ingénieur aéronautique complétée par un Master marketing et gestion, Christine Ourmières possédait de belles cartes pour faire son chemin dans une compagnie aérienne. « Quand j’ai intégré Air France, on m’a proposé le service maintenance de la compagnie, ce qui m’a donné la chance de travailler sur Concorde et sur les Airbus A 310 et 320. Ce n’est que par la suite que j’ai eu l’occasion de m’intéresser au commercial.»

Les dossiers et les nombreuses sollicitations qu’elle reçoit depuis sa prise de fonction ici « beaucoup plus qu’à Londres » lui laissent tout de même du temps pour s’occuper de ses trois enfants et profiter de New York.
« Pour des raisons de commodités nous vivons dans l’Upper East Side, mais mes quartiers favoris sont downtown: Soho, Chelsea. Et j’ajoute Brooklyn que je ne connais pas encore assez. Mes prochaines vacances, je les passerai aux US, ce qui devrait me laisser du temps pour découvrir de nouveaux quartiers. »

Christine Ourmières, provençale d’origine, constate, comme beaucoup, «la difficulté de sortir de la communauté française et de créer des liens avec les Américains». Par contre, sur le plan professionnel, les relations sont plus aisées «à ce propos, mon passage à Londres me sert beaucoup car il y a de nombreux points communs avec les Américains. Le Français est très affectif dans son travail, c’est presque une question de vie ou de mort. L’anglo-saxon est beaucoup plus pragmatique et ce n’est pas désagréable».
Cela ne vous étonnera pas, Christine Ourmières aime prendre l’avion «heureusement, vu les distances et la zone géographique dont j’ai la charge… Néanmoins nous mettons en place une communication par visioconférence, ce qui évite bien des déplacements», elle déteste le train et est malade en bateau. Ça ne s’invente pas !
Et si vous lui demandez si elle a appris à piloter un avion «j’aurai bien aimé mais des problèmes de vue m’en ont empêché. J’ai juste piloté des planeurs pendant quelque temps».
Un temps qui passe vite, peut être encore plus vite ici qu’ailleurs. C’était hier ou presque, Christine Ourmières et son mari avaient choisi pour vivre leur lune de miel… New York !
We had a dream…

Commentaires

  • Henry

    Bonjour tout le monde.

    Article interressant.

    Une question pour nous expatries qui utilisent la route NYC-Paris regulierement: pourquoi une hausse si forte des billets d’avions, environ 40% depuis 1 an?
    (le prix des carburants sont faibles, pour l’instant et le traffice plutot faible aussi, est ce la strategie « prix + eleves pour maintenir la marge » ? Ou le resultat des alliances transatlantiques? Avec Delta par exemple?

    Plutot rageant tout ca… J’appreciais Air France (service, repas) mais la au lieu de payer $600, c’est plus de $850 pour mai-juin… D’ou l’idee tres tentante de passer a la concurrence. De plus le systeme des miles et des billets « award » est devenue une blague, pour aller retour « award » (NYC-Paris), on demande pres de $350 de taxes et de « fees » (les autres compagnies, tel Continental ou Delta, ne demandent que les taxes, environ ~$120)

    (commentaires bases sur 11 ans d’experience, environ 50 vols)

  • http://NEWYORK X

    Et bien oui je vous le confirme, Madame OURMIERES est vraiment busy. J’ai essaye de l’appeler pour faire du business, elle ne m’a jamais repondu au telephone.

  • AB

    J’imagine que nous souffrons du taux de change défavorable de l’USD. Mais depuis le temps, nous pouvions espérer qu’AF réagisse en mettant en place une stratégie de couverture visant à protéger les vols étiqueter USD au départ des Etats Unis…

    En tous cas, Henri me retire les mots de la bouche…
    Je viens à l’instant de regarder les billets pour Juillet/Aout (vive la saison des mariages) et le résultat est le même depuis 1 an : Les prix d’AF et Skyteam sont toujours les plus chers. Même réflexion pour les billets prime d’AF qui nécessitent de plus en plus de miles et des fees stratosphériques ($400 dans mon exemple d’aujourd’hui). Apres 11 ans de fidélité à AF sur le Paris/NY, cela fait un an que je boude Skyteam et principalement AF pour ces raisons.

    Je dois reconnaitre la supériorité du service d’AF mais les prix ne la justifient plus.

    Bonne chance à Mme Ourmières dans sa nouvelle aventure et bienvenue à NY.

  • Frederick Allen

    Je suis tout a fait d’accord avec les commentaires de Henry et AB. A ces critiques justifiees , a noter egalement la difficulte a contacter Air France 1) par telephone et 2) sur un website qui manque vraiment de simplicite.

    Comme on dit ici,  » you have your work cut out for you if you want to maintain customer loyalty « .

    Je garde de l’espoir mais il y a du chemin a faire…

  • Frida

    Je rejoins les 3 personnes ci-dessus:
    – les prix sont devenus exhorbitants par rapport aux autres compagnies
    – les miles ne servent pas a grand chose…
    – j’ajouterais que le status gold ou platinium de AF ne donne droit a RIEN sur les compagnies membres de skyteam (pas d’acces au lounge Delta par exemple, quand on voyage en vol interieur).

    je pense que Mme Ourmieres a du pain sur la planche pour ameliorer / remettre a niveau la compagnie d’un point de vue Marketing…

    bon courage!
    Frida
    (11 ans de voyages Paris-New York, 4 a 5 fois par ans…)

  • Pierre

    Je ne suis pas surpris que le traffic business ne soit pas extraordinaire pour AF entre la France et les US! Les prix AF sont generalement au dessus de la moyenne, il y a toujours une petite crainte de greve, la business class n’est pas la plus comfortable du marche et si Paris n’est pas ma destination finale je prefere eviter le monstre CDG!
    Openskies est une alternative que ma femme aime beaucoup et qui reste abordable pour voyager a nos frais (et qui arrive a Orly). Nous avons teste la Premium Voyager d’AF mais elle n’est pas aussi confortable pour dormir la nuit et il n’y a toujours pas de vol de jour sur Paris pour compenser.
    Nous avons aussi utilise Continental au depart de Newark et l’espace en Business First est incomparable pour un prix vraiment avantageux a certaines periodes.
    Je ne represente peut etre pas une majorite en matiere de demande, mais une chose est certaine, je refuse de payer $1,000 pour traverser l’Atlantique coude a coude avec mon voisin (merci pour le siege supplementaire dans la largeur de la cabine voyager). Nous avons paye environ $1,350 en Premium Voyager et c’est raisonable mais Openskies n’est pas tellement plus couteux donc si AF monte le prix (c’est deja le cas) notre prochain billet ne sera pas sur AF.
    Skyteam ne sauvera pas AF non plus. En tant que passager Elite+, je refuse la course au miles en echange d’un confort deplorable, je prefere mieux depenser mon argent.
    Il reste donc a AF d’esperer que les entreprises facilitent a nouveau les voyages vers l’europe en autorisant les reservation en Business … mais en ce moment c’est plutot difficile dans ce domaine!
    (commentaires bases sur 13 ans d’experience, environ 125 vols en 2010 dont 110 avec Skyteam)

  • http://aol Coco

    C’est bien domage que des tarifs preferentiels ne soient pas proposes aux France resident a l etranger…..

  • Nicole

    mon histoire d’amour et de haine avec Air-France date d’il y a 30 ans d’expatriation entre New-York et Paris et ou j’ai connu les annees snobs ou le complexe de superiorite et la mauvaise humeur des hotesses decourageaient les voyageurs, puis vinrent les annees de « bonne attitude » ou voyager redevenait un plaisir mais a present que les prix grimpent je me retrouve dans la meme situation que les voyageurs ci-dessus et prefere des compagnies plus attractives pour mon budget.

  • beatrice Dupont

    I am a French expatriate who does at least 4 round trips a year between New York and Paris.
    For some 30 years, I have been faithful to Air France but recently my allegiance has switched.
    One of the reason is the stinginess of the Flying Blue program.
    A traveler flying on AIR FRANCE with most coach fares only gets 25% of the actual miles flown.
    American, Continental and Delta continue to reward their passengers with 100% miles flown, even on the lowest economy ticket and 150% of miles flown on a full economy Y ticket
    A free round trip ticket US to EUROPE takes a minimum of 50 000miles.

    Thus a traveler using AIR FRANCE with the lower economy fare would need to do 27 round trips , (910 miles each way i.e 25% of 3610 actual miles) before qualifying for a free ticket. The same traveler using discounted coach ticket on American, Continental or Delta would need to do only 7 round trips.
    But wait…When redeeming miles for a “free ticket” AIR FRANCE will charge taxes and surcharge of about $400.00 for a NY to Paris RT, while all other airlines charge about $100.00 for the same itinerary..
    Now let me ask you…
    How free is that ticket for which you have painfully flown 27 round trips and paid $400?

    AIR FRANCE offers very few privileges to its elite flyers, save for access to a lounge, checking in at the business class counter when flying economy and a more generous baggage allowance. Upgrades are practically non existent unless the plane is overbooked.
    Continental and American have generous upgrade policies for their frequent flyers and are generally more accommodating and waive all sort of penalties for their elite flyers.

    For instance, recently a friend experienced medical complications which forced him to change the date of his return flight to the US. He is a platinum member on AIR FRANCE.
    Air France charged penalties of $426.00 on a ticket costing originally $850.00 ,just to change the date. The friend’s companion was flying on American. Upon presentation of the medical certificate , American waived all penalties to change the date of return for the companion of the sick person. The companion is not even an elite traveler on American.
    The economy passenger is not the best revenue producer but he or she fills a seat which otherwise would go empty. AIR FRANCE should remember to treat better their frequent travelers even if they are flying coach.
    AIR FRANCE acts too much like a bureaucracy locked in an ivory tower oblivious of the competition and market realities and consequently losing market share. Once you lose a client, it is hard to make him (her ) come back.
    To end on a positive note, Christine Ourmieres is very pleasant and seems eager to do what is right for AIR FRANCE but unless she can implement strategies which will be more customer friendly, the exodus to the competition will continue.
    I wish her Bonne chance.

  • Henry

    Un bon entendeur salut chere Christine

    Bonne experience a New York!

    Cordialement,
    Henry.

  • Racine

    On essaiera Corsair cet été et on verra…

  • Pingback: Christine Ourmières prend le vol New York-Londres « New York

  • Pingback: Christine Ourmières prend le vol New York-Londres | Miami French Morning