Chapeau l’ “Artist”!

« J’adore votre pays !» Et pourant, il les a ringardisés les Brad Pitt, George Clooney et autres vaches sacrées du cinéma américain. Jean Dujardin a décroché, dimanche soir, l’Oscar du “meilleur acteur dans un rôle principal” à Los Angeles, devant le gratin du 7ème Art. “Si George Valentin pouvait parler”, a-t-il dit, ému, en parlant de son personnage dans le film muet « The Artist », “il dirait : ‘Woaw ! Putain ! Génial ! Formidable ! Merci beaucoup !’ “ A noter qu’ABC, le diffuseur de la soirée enregistrée en léger différé, n’a pas coupé le passage au montage, peut-être par manque de francophones dans ses équipes !

« The Artist », le film de Michel Hazanavicius qui retrace l’histoire d’amour entre une star du cinéma muet et une étoile montante du cinéma parlant à l’heure de l’émergence de ce dernier, était nominé dans dix catégories au total. Au cours de la soirée, il a remporté les Oscars de « meilleurs costumes », « meilleure musique de film » et « meilleur réalisateur ». Il a également décroché la prestigieuse statuette pour « meilleur film » face à des poids lourds comme « The Descendants », « Midnight in Paris » de Woody Allen et « Hugo » de Martin Scorsese.

Cette 84ème édition des Academy Awards avait des airs de consécration pour Jean Dujardin, qui s’était fait connaître du public français dans le rôle du « Chouchou » dans la série à succès « Un gars une fille » diffusée sur France 2, avec sa femme Alexandra Lamy. Le Français, qui avait fait rire l’Amérique au cours de différentes apparitions dans des talk-shows, avait donné le ton dès son arrivée au Hollywood & Highland Center, où se tenait la cérémonie. Sur le tapis rouge, il a indiqué l’œil rieur à l’intervieweuse qu’il avait « adoré tourner à Los Angeles, l’énergie, la lumière » et… « les visages américains ». Des remarques dont seul Dujardin a le secret.

Commentaires

  • Guy Move

    « meilleur costume » = meilleurs costumes

  • M Allegaert

    Bravo à Jean Dujardin et à toute l’équipe. Mais pourquoi dire qu’il a “ringardsise” les grands acteurs américains? C’est ridicule. Je vois bien la le chauvinisme primaire français.
    Il a été récompense par l’Amerique. Super.

  • Pingback: Après Hollywood, cap sur New York