Brooklyn Post-Industriel

Les vastes bâtisses abandonnées sont souvent propices à l’installation de galeries d’art… Ainsi, à l’image du PS1 annexe du célèbre MoMA installée dans une ancienne école du Queens, le français Lucien Zayan transforme une vieille usine de Cobble Hill en un centre culturel contemporain : The Invisible Dog Art Center (51 Bergen St, 347-560-3641).

Mais ce sont surtout les magiciens de la nuit que les locaux défréchis inspirent le plus. Ainsi, pour dîner, boire un verre, danser, vous aurez l’embarras du choix…

À commencer par Fette Saw (345 Metropolitan Ave, 718-963-3404), ancien garage reconverti en typique barbecue américain où vous pourrez déguster une délicieuse viande grillée accompagnée d’une salade de pommes de terre, installés sur de larges tables de pique-nique en bois.

Juste à côté, au Roebling Tea Room (143 Roebling St – entrée sur Metropolitan Ave, 718-963-0760), c’est dans une atmosphère cosy, lumière tamisée, que vous pénétrerez. Cet espace industriel a été restauré avec goût et sera parfait pour un diner romantique.

Sur une note plus retro, le restaurant Moto (394 Broadway, 718-599-6895), niché sous la bruyante voie ferrée, métamorphose un centre de dépôt de chèque et redonne à cet immeuble en forme de fer à repasser son charme oublié avec ses petits concerts acoustiques et son ambiance chaleureuse.

Le Pete's Candy Shop ... n'est plus un magasin de bonbons

Puis, vous pourrez siroter un cocktail et danser dans le patio d’Union Pool (484 Union Ave, Williamsburg, (718) 609-0484), ancien magasin de matériel de piscine, ou encore écouter un concert live au Pete’s Candy Store (709 Lorimer St, 718-302-3770) qui, comme son nom ne l’indique pas, n’est plus une boutique de confiseries mais bien un bar branché, vestige du passé.

 

Pour en apprendre davantage sur le vin direction la Brooklyn Winery (213 N 8th St, 347-763-1506) nouvellement ouverte par deux passionnés, où vous pourrez même participer à la fabrication de votre propre cuvée.

Quand à l’origine du building, si l’on en croit les managers, la liste est longue… Dans le désordre: usine de papier, fabrique de cornichons, garagiste, crèmerie…

Le vin, c’est bien, mais la tendance est au Beer Garden… Vous connaissiez la Brooklyn Brewery (79 N 11th St, 718-486-7422), cette fabrique de bière vieille de plus de 20 ans et aujourd’hui dans le top 40 des meilleures bières américaines mais vous découvrirez Radegast Hall (113 N 3rd St, 718-963-3973), ancienne fabrique de bonbons, et vous installerez sous l’immense verrière pour entrechoquer votre pinte avec les hipsters du quartier.

Pour changer des traditionnelles sorties nocturnes, les sorciers de Brooklyn redoublent d’inventitivé et proposent de nouvelles activités. La plus prisée: le cinéma indépendant avec Indie Screen (285 Kent Ave, 347-227-8030) qui a investi les anciens bureaux appartenant au complexe de la fameuse Domino Factory. Dans ce lieu de diverstissement nouvelle génération, vous pourrez visionner un vieux film en petit comité et diner en même temps.

Le Brooklyn Bowl : 16 allées de bowling et une salle de concert dans 2000 m2

Mais la palme de la reconversion revient au Brooklyn Bowl (61 Wythe Ave, 718-963-3369) qui a magnifiquement transformé l’ancienne usine Hecla Iron en une vaste salle de bowling de 2,000 m2 mêlant, avec brio, rustique et modernisme et accueillant 16 allées et une salle de concert.

La volonté de préserver les vestiges du passé est bien là et fait l’objet de vastes projets de réhabilitation comme celui de la Tobacco Warehouse de Dumbo. Construite en 1870, elle a été sauvée de la démolition en 1998 et remise en état par le NY State Office of Parks, Recreation & Historic Preservation et offre aujourd’hui plus de 2,300 m2 de surface dédiés à des programmes culturels.

Dans la lutte contre la démolition, les anciens et les passionnés n’ont pas dit leur dernier mot. Pourvu que ça dure…

Commentaires

  • http://www.facebook.com/people/Maxx-Carsel/597262209 Maxx Carsel

    Ce bowling est magnifique ! Notez que vous avez une salle DanceFloor qui est inclu dans cet espace.
    Franchement, allez-y ! Ca vaut largement le détour.