Bientôt une nouvelle « pre-school » bilingue dans l’Upper West Side

l'atelier

Les parents francophiles de l’Upper West Side sont gâtés. Après un programme d’immersion et deux « pre-schools » bilingues, le quartier s’apprête à accueillir l’Atelier. Rien à voir avec le restaurant de Joël Robuchon : il s’agit d’une maternelle qui proposera une formation en français aux enfants âgés de 2,6 à 6 ans. Ouverture programmée : septembre 2013.

L’Atelier, c’est l’histoire de trois enseignantes devenue amies. Cécile Depraetere, Aurélie Boquet et Emmanuelle Benoît se sont rencontrées au Jardin à l’Ouest, la « pre-school » bilingue de la 83e rue. « On a vraiment eu une bonne cohésion, comme on en a rarement dans ce métier », souligne Emmanuelle Benoît, qui s’est installée à New York en 2006. L’idée d’ouvrir une maternelle trottait dans leur esprit depuis longtemps, mais l’annonce de la fermeture de Jardin à l’Ouest, prévue pour juin 2013 pour cause de départ à la retraite des fondateurs, a accéléré le calendrier. « On l’aurait fait mais ça aurait pris plus d’années », poursuit Mme Benoît.

Alors que la Petite Ecole, sur la 82e rue, offre un programme tourné vers l’art, l’Atelier proposera une formation académique, sans toutefois négliger l’enseignement de la langue par l’éveil artistique. « Créer des livres, inventer des histoires, faire des illustrations » feront partie des activités proposées, soulignent les fondatrices. La recette: des petits groupes (la « nursery » et la « pre-K » de l’école compteront 18 élèves maximum) et une pédagogie dite « scientifique », qui encourage l’enfant à s’interroger sur son environnement. Les trois enseignantes veulent notamment s’appuyer sur les livres illustrés « Les p’tits philosophes », de Bayard, qui permettent de développer la réflexion des plus jeunes autour de questions simples telles que « c’est quoi un ami ? » ou « la peur, c’est quoi ». « On se base sur le programme français, très académique, mais on a un penchant pour les Arts et le questionnement scientifique», résume Cécile Depraetere, qui enseigne au Jardin à l’Ouest depuis 2004.

L’Atelier ne devrait pas avoir de mal à se faire une place au soleil. La future école bénéficie du réseau des parents du Jardin à l’Ouest, où Mmes Benoît et Depraetere continuent d’enseigner, ainsi que du bouche-à-oreille redoutable des mamans de l’Upper West Side. « C’est vraiment un village ici », s’exclame Cécile Depretaere, qui précise que les « open house » organisés jusqu’à présent étaient tous « blindés ». Objectif pour la rentrée: avoir un groupe d’élèves composé à parts égales de francophones, de non-francophones ayant déjà été exposés à la langue francaise, et d’enfants qui n’y ont jamais été exposés. Il reste au trio à trouver un local. Elles sont confiantes d’y parvenir avant le mois d’avril.

Commentaires