Antoine Treuille, un Franco-Américain entre en campagne

Sur l’une des tables de son appartement de l’Upper East Side, Antoine Treuille a posé trois téléphones : “Un personnel, un pour le travail, et mon fixe”, precise-t-il. Il en aura bientôt un autre : celui du candidat. Car Antoine Treuille annonce à French Morning qu’il brigue le futur poste de député des Français d’Amérique du Nord (élections les 2 et 16 juin prochains). «J’inviterai les Français à me contacter. J’adore rencontrer les gens un à un. »

Installé aux Etats-Unis depuis 37 ans, Antoine Treuille est bien connu de la communauté franco-américaine, celle de New York du moins. Impliqué dans diverses associations françaises aux Etats-Unis (l’association des Essecs aux Etats-Unis, des Cadres de Réserve français aux Etats-Unis et des Amis des Grandes écoles de France), il est surtout connu pour être, depuis 2008, le Président de la French American Foundation (FAF), une organisation qui œuvre au rapprochement de la France et des Etats-Unis, notamment au niveau des décideurs dans les deux pays. Né à Washington de parents français, il siège aussi au conseil d’administration d’Eramet, un groupe minier et métallurgique français coté à la bourse de Paris, et de Harris Interactive, un institut d’études marketing et de sondages d’opinion basé à New York. Il a été directeur associé de Altamont Capital Partners, un fonds d’équité privée américain, et créé en 1999 Mercantile Capital Partners, un fonds d’investissement privé regroupant des investisseurs européens et américains. «Je continue une logique dans laquelle je me suis intéressé à la vie et l’expérience des expatriés, leur potentiel, leurs difficultés, de tout ce qu’ils ont apporté au pays d’accueil en tant qu’ambassadeurs de la France et ce qu’ils ont à apporter à la France grâce à leur expérience aux Etats-Unis », dit-il.

Décrivant sa candidature comme « divers droite », il vient s’ajouter à la liste des candidats locaux de droite qui se présentent malgré le choix du parti majoritaire, l’UMP, d’investir le Secrétaire d’Etat aux PME Frédéric Lefebvre dans cette circonscription qui comprend les Etats-Unis et le Canada. Lui-même avait brigué cette investiture officielle. Malgré cela, M. Treuille rejette l’idée selon laquelle il se présenterait contre son propre camp. «Ma campagne ne s’inscrit contre aucun candidat, ma candidature est celle du rassemblement. Je souhaite répondre aux attentes des expatriés français, temporaires ou de longue date, au Canada et aux Etats-Unis ».

Son programme, lui, ne se veut pas partisan, car selon lui, le clivage droite-gauche n’est pas aussi fort à l’étranger qu’en France. «Mes opinions se sont forgées dans la joie et la frustration de rentrer en France comme aux Etats-Unis, précise-t-il, car je vois à chaque fois les mérites de l’un et de l’autre». Sur le thème de l’éducation française aux Etats-Unis, il se prononce pour un système plus « souple » et « juste », afin d’accroître le nombre d’élèves scolarisés. « Cela peut se faire par l’octroi de bourses ou une gratuité en fonction du revenu des parents », estime-t-il, ou encore l’augmentation du nombre d’établissements homologués par l’Education nationale. Il est favorable à l’extension aux classes de collège de la PEC (prise en charge), la mesure de gratuité de l’enseignement qui concerne aujourd’hui les seuls lycéens des établissements français à l’étranger, et rejette les critiques sur le coût d’une telle mesure : « La mesure coûte 60 millions d’euros. C’est une somme importante. En revanche, comme le retour de ces élèves en France sera facilité car ils auront été scolarisés dans un système français, ce coût parait faible par rapport à l’apport de ces cerveaux à la France.»

Selon M. Treuille, qui effectue «au moins six séjours par an en France depuis quinze ans», le futur député des Français d’Amérique du Nord devra aussi agir en France pour changer l’image des expatriés. Ils sont vus selon lui comme des «évadés fiscaux ou des Français de seconde catégorie», alors qu’ils peuvent «enrichir» les politiques publiques de leurs expériences en matière d’ “entreprenariat économique et social“, de “valorisation des talents individuels” ou de lutte contre les discriminations. Sur le retour de ces Français au pays, « il y a beaucoup à faire sur le plan fiscal ou dans la manière dont les Français sont traités ». Il veut notamment créer des guichets spécialisés pour répondre à leurs problématiques en matière de santé, de retraite, d’éducation, de fiscalité et de logement.

Antoine Treuille, quatre enfants, part en campagne avec un comité électoral composé de soutiens en France et aux Etats-Unis. Il se consacrera à plein temps au mandat qu’il brigue. «Mon engagement, comme dans tout ce que j’ai fait dans la vie, est total. Je ne cumulerai pas les fonctions. Je compte me dévouer à ce rôle et à cette communuauté.»

Visiter le site d’Antoine Treuille ici

Commentaires

  • http://www.noblerockeur.org Philippe ATLAN

    Trop conventionnel, aucune chance mon pauvre!

  • http://www.noblerockeur.org Philippe ATLAN

    Moi je suis candidat et j’ai bien plus d’idées que d’avoir une ligne de téléphone, c’est nul! Et votre numéro vous ne le donnez pas?

  • http://www.noblerockeur.org Philippe ATLAN

    On a assez de FAFs en France pas besoin d’un de +! Merci et restez bien au States!

  • David M

    Altamont Capital Partners est un fond de “private equity”, ce qui signifie fonds  d’investissement mais n’a rien à voir avec l’équité !!! “equity” ça veut dire “capital”, en finance, et les fonds de “private equity” (ou “LBO”) sont parmis les plus aggressifs : à moins les 20% de rendement annuel, ils licencient. cf Mitt Romney, fondateur de Bain Capital

  • Patrick du Tertre

    Notre Pays a besoin de dirigeants et de décideurs visionnaires du calibre et de l’intégrité d’Antoine Treuille. A ces qualités il convient de rajouter le courage. Courage de faire bataille dans ce champ sans merci de la politique française (certains commentaires ci dessous s’en feront l’écho), et de faire beaucoup de sacrifices personnels. Vision, détermination, intégrité, courage: Antoine sois assuré de mon vote et de mon total soutien.
    Patrick du Tertre

    • lefranc1

      Votre programme, comprend il une aide pour les francais expatries licencies suite a une discriminaion, ne pouvant pas retrouver de travail du a cette injustice et n ayant plus de couverture sociale parce ue ne pouvant pas se la payer.
      Et pourtant venant de famille ayant donne pour la france pendant le seconde guerre mais n ayant rien demande en retour apres

      • Patrick du Tertre

        Cher Monsieur “lefranc1″
        Je decouvre votre réponse très tard.
        Plusieurs points si vous me permettez:
        – Si vous etes certain d’avoir été licencié de façon discréminatoire je ne peux que vous engager à saisir un avocat de votre affaire. En le rémunérant avec un success fee cela ne vous coutera rien.. vous n’aurez rien à perdre.
        – Ce n’est pas “Mon” programme mais celui d’Antoine Treuille dont nous discutons aujourd’hui. Je n’ai donc pas liberté pour répondre à sa place. En n’engageant que moi mème il me semble difficile de demander à nos concitoyens de métropole de nous aider ici en cas de chomage alors que nous ne cotisons pas. Ou alors il faudrait instituer une assurance volontaire à payer par chacun.. un peu comme ceux qui continuent à cotiser depuis l’ètranger sur leurs deniers propres aux caisses de retraites en France.
        – N’oubliez pas que en cas de grande detresse le Consulat a malgré tout – au frais du contribuable – quelques façons d’aider. Il existe aussi des associations caritatives telles que l’Entraide Française, ou l’Association Culinaire Philantropique etc..
        – En ce qui concerne la Seconde Guerre Mondiale, ma propre famille en a également beaucoup souffert et a été très impliquée dans la Résistance dès 1940. Il ne m’est jamais venu à l’esprit que cela me donnait personnellement quelque “droit” que ce soit. Ce sont des situations où l’on se dépasse soi-meme pour un BIEN commun, et par necessité impérative. On le fait pour sa Patrie et au nom de certains idéaux forts, certainnement pas dans l’espoir d’une récompense quelconque pour soi ou les siens.
        – SI vous sortez de votre anonymat et si vous m’envoyez votre CV à patrick@dutertre.com j’essaierais – sans engagement – de vous aider.

        Bien à vous
        Patrick du Tertre 

  • Eric Feuillatte

    Cette campagne va être courte et dure. Il y a de nombreux candidats mais
    combien ont la stature d’Antoine Treuille? Il y a vote utile et vote
    intelligent, Antoine c’est intelligent! Il a la stature pour nous représenter
    efficacement.  Stature c’est la volonté,
    les contacts ici et en France, l’entregent et le temps de s’y consacrer.  Nous avons besoin d’être représente par quelqu’un
    qui s’implique a 1000%.

  • JP

    Il s’est découvert la vocation des législatives 3 mois avant lui ! Entre le parachuté Lefebvre et Monsieur Ego Treuille, ça fait drôle. Je suis ok pour le vote intelligent, c’est pourquoi je vais voter, ainsi que mes proches visiblement, pour Julien Balkany qui fait campagne depuis plusieurs mois LUI. Qui fait des dizaines de réunions publiques à travers les USA et le Canada pour NOUS RENCONTRE. LUI au moins. Et c’est drôle mais j’ai été à l’une de ses réunions à San Francisco et j’ai l’impression de retrouver le programme de Julien Balkany sur le site de Treuille, tout ce que Treuille propose, Julien Balkany l’a proposé il y a trois mois. Allez on ne lui en veut pas, il n’a pas eu l’investiture il est aigri. 

  • com59

    allez voir les francais chez eux ce sera mieux vous serez plus proche et les comprendrez mieux

  • DavidD.

    Le pauvre Antoine Treuille. Il ne représente que lui meme et quelques retraités dans sa Fondation qu’il utilise un peu trop à des fins électorales. 
    Il s’est découvert la vocation detre député 2 mois avant le scrutin. C’est original. Arretez de vous présenter comme membre de l’UMP car vous allez être exclu du parti pour ne pas avoir respecté les statuts. Je voterai pour Julien Balkany car c’est le seul qui fait une réelle campagne sur le terrain, qui vient dans toutes les villes des USA et du Canada à la rencontre des français. Il vient meme plusieurs fois ! Epargnez vous le ridicule d’un 3%. Et rejoignez un candidat, je suis sur qu’en négociant, comme vous pourrez avoir une place de suppléant. Ha vous avez déjà supplié Monsieur Lefebvre de le faire, il en rigole déjà et son cabinet se moque de vous car il vous a envoyé balader. D’ou un ego froissé et pour emmerder lefebvre vous vous présentez. Ceci ne fait pas une raison Monsieur. 

  • Pingback: Antoine Treuille

  • Pingback: Législative: l’heure du choix a sonné